slogan
mots mots mots mots mots
Mediaktion

Comment ça se passe ?

Une fois le mandat reçu - qu'il s'agisse d'une ordonnance de 30 heures maximum (phase provisoire) ou d'un jugement de 30 à 150 heures - et le dossier consulté au greffe du Tribunal de la Jeunesse, deux travailleurs sociaux (TS 1 et TS 2) sont désignés pour la prise en charge : le TS 1 qui va essentiellement travailler avec le mineur, et le TS 2 qui va plutôt gérer le volet familial. Ensemble, ils assurent la recherche, l’organisation, l’application et le suivi de la prestation.

Un premier contact est alors organisé avec le jeune et sa famille chez les intéressés. Cela permet de faire connaissance et de donner une information sur la façon dont nous allons collaborer ensemble ( rappel du cadre, notre rôle,...).

Dans un second temps, le TS 1 rencontre le mineur, seul, dans les locaux du SARE « Le Choix » section « Le Choix ». Il s’agit d’une entrevue qui a pour but d’amorcer un travail de réflexion chez le jeune. C’est l’occasion de revenir avec lui, plus en profondeur, sur :

  • les faits (pourquoi ? qu’est ce que cela a apporté ? que mettre en place pour éviter les situations à risques ? ....)
  • la mesure (que pense-t-il de la décision judiciaire ? que compte-t-il en faire ? est-ce trop sévère et pourquoi ?...)
  • la situation scolaire (où en est-il ?, comment se projette-t-il dans le futur ?...)
  • les loisirs (comment occupe-t-il ses temps libres ? sport ? fréquentations ?...)
  • la situation familiale (le climat en famille ? relation avec les parents et la fratrie ? quel impact sur le niveau de confiance ?....)
  • le projet de prestation : le jeune vient avec ses envies, ses compétences, ses passions et choisit un type de travail, il construit SON projet.

Le TS 2 rencontre alors la famille, à domicile, et réalise le même type d’entretien afin d’avoir le regard parental sur la situation. Cela permet parfois de confronter les points de vue ou de mettre en évidence dysfonctionnements et/ou difficultés. Il présente également le projet du jeune afin de vérifier l’adéquation de celui-ci.

Ces éléments donnent lieu à un rapport écrit, le « Projet Educatif » (PE), qui sera adressé au Juge et, si le SPJ est mandaté, une copie lui sera envoyée. Si, au moment de ce 1er rapport, les TS, le jeune et/ou ses familiers trouvent nécessaire et opportun de solliciter une entrevue dans le cabinet du Juge, ces éléments sont transmis via le PE. Le Juge peut alors décider de réévaluer la situation.

Ordonnance ou jugement, après l'envoi du PE, le TS 1 prend contact avec des organismes dits «employeurs» en fonction du type de travail sélectionné par le mineur. Lorsque l’organisme marque son accord de principe pour l’accueil du jeune, le TS 1 fixe un rendez-vous de présentation. C’est l’occasion d’accompagner le mineur pour rencontrer le responsable du service ou le collègue qui assurera l’encadrement pendant les heures et de déterminer ensemble les modalités pratiques de la prestation (coordonnées, type de travail, horaire, lieu où il est attendu le matin, ...). Les trois parties (jeune, Choix, l’organisme) signent une convention particulière, à savoir un document similaire à un « contrat de travail », chacun s’engageant à respecter les règles qui incombent au bon déroulement de la prestation.

Lors de la réalisation de la prestation, le TS 1 a des contacts téléphoniques réguliers avec le référent « employeur », et va également en visite sur lieu de travail afin d’évaluer le point de vue du jeune et de ses collègues de travail. C’est ce que nous appelons le « bilan intermédiaire (BI) ». Parallèlement, le TS 2 garde le contact avec la famille et échange sur le déroulement de la prestation.

En fin de prestation, la phase d’évaluation comprend trois temps :

  • l’évaluation finale « employeur » : sur le lieu de travail avec le jeune, le TS 1 et le responsable. C’est ici que chacun dresse le bilan de l’ensemble de la prestation, du travail fourni, du comportement adopté par le jeune.
  • l’évaluation finale « mineur » au Choix : le mineur revient en nos bureaux pour clôturer la prise en charge par un dernier entretien avec le TS 1 qui reprend les différents aspects abordés en phase de préparation. On fait le point sur l’évolution du jeune et sur l’impact de la prestation.
  • l’évaluation finale « famille » où le TS 2 tire également un bilan avec les parents sur le parcours de quelques mois ensemble, sur les changements éventuels, sur les inquiétudes,, sur les perspectives, ....

Il est évident qu’en fonction de chacune des situations, des éléments relevés lors des entrevues, des échanges entre les deux TS, il peut y avoir plusieurs entretiens en cours de prestation, voire des entrevues communes avec le jeune et ses parents. Notre méthodologie est à adapter en fonction des besoins des jeunes et de leurs familles.

Ces évaluations se matérialisent par la production d’un rapport, appelé, « Rapport de Synthèse » (RS), qui est transmis au Juge, avec copie au SPJ s'il intervient dans la situation. Ce rapport clôt notre intervention et permet au Juge d’une part de vérifier que les heures ont été réalisées en totalité, et, d’autre part d’analyser un éventuel risque de récidive chez le jeune. La clôture est également le moment pour tous de faire le bilan. L'intervention se termine, dans la majorité des cas, par une entrevue dans le bureau du Juge.

 

 

 
logo Centre Le Choix

Copyright © 2016 Le SARE « Le Choix » - Site créé par pb web concept